Sélectionner une page

Crèches parentales / crèches familiales /micro-crèches / crèches privées :

Quelles différences ?

 

 

Vous souhaitez que votre enfant soit accueilli en crèche. Plusieurs solutions s’offrent à vous. Mais comment s’y retrouver entre les différentes structures d’accueil ?

On vous explique :

Crèches parentales, crèches familiales, micro-crèches, crèches privées, elles ont en commun d’être « labellisées par la PMI » c’est-à-dire qu’elles doivent disposer d’une autorisation de fonctionnement du Conseil Général après avis de la PMI.

Les enfants sont encadrés par des professionnels de la petite enfance (à raison d’1 encadrant pour 8 enfants au maximum) et la (ou le) directrice de l’établissement est détentrice d’un diplôme soit d’infirmière puéricultrice, soit d’éducatrice de jeunes enfants.

C’est en fait la taille et le mode de fonctionnement qui diffèrent selon le type d’établissement.

 

 

  • La crèche collective

La crèche collective dépend de la municipalité. C’est souvent une grosse structure et les places sont rares. Subventionnée par la mairie, c’est la solution la plus économique.

Le + : Le coût réduit car subventionné

 

  • La micro crèche

La micro-crèche, comme son nom l’indique, est une petite structure qui accueille au maximum 10 enfants. Tous sont regroupés en une section unique. Les grands étant « moteurs » pour les plus jeunes. Les micros-crèches sont reconnues par la CAF et vous pouvez bénéficier d’une aide en fonction de vos revenus.

Le + : Les enfants s’épanouissent à leur rythme grâce au mélange des âges, évoluent dans un espace cocooning et sécurisé. De plus, l’accompagnement est plus individualisé du fait de la petite taille de la structure.

 

  • La halte-garderie

Cette structure permet d’accueillir les enfants de moins de 6 ans, de façon occasionnelle quelle que soit la situation familiale et professionnelle des parents. Les tarifs sont indexés sur les revenus des parents.

Le + : Cette garde ponctuelle permet à l’enfant de se familiariser en douceur avec un lieu d’accueil collectif ou avec l’école.

 

  • La crèche parentale

Une crèche parentale est une association de parents qui gère une structure d’accueil et l’équipe des professionnels qui s’occupent de leurs enfants. Ce sont donc eux qui recrutent les salariés, payent les factures et définissent le cadre de l’accueil. Les parents sont très impliqués. Certains dans des activités pédagogiques, d’autres dans l’intendance… Cela nécessite une bonne entente ! A noter que certaines structures sont gérées par les parents regroupés au sein d’une association dont les membres (Président, Trésorier …) sont élus chaque année. Les membres du bureau recrutent le (la) directeur de la structure et lui délèguent la gestion quotidienne de l’équipe.

Le + : L’atmosphère familiale et le nombre réduit d’enfants.

 

  • La crèche d’entreprise

Comme son nom l’indique, la crèche d’entreprise dépend d’une entreprise où d’un organisme (administrations, CHU). Elle accueille les enfants des employés. Sa taille varie selon l’entreprise. Pour l’employeur comme pour le salarié, ce mode de garde est un vrai plus !

Le + : La proximité des parents peut être un vrai plus car l’enfant passera plus de temps avec eux. Pour les parents, en cas de problème, vous êtes là. Finis les trajets maison-crèche, vous gagnez du temps, de l’essence et du stress !

 

  • La crèche familiale

A mi-chemin entre l’accueil en crèche et la garde chez l’assistante maternelle, la crèche familiale propose un accueil mixte. Vos enfants sont pris en charge par une assistante maternelle qui se rend une journée ou une demi-journée par semaine dans une structure spécifique où les enfants partagent des activités d’éveil avec d’autres enfants. L’équipe de la crèche familiale épaule les assistantes maternelles et arbitre en cas de conflit.

Le + : Pour les enfants, c’est un bon compromis entre le lieu d’accueil familial qu’offre l’assistante maternelle et des temps de jeux avec d’autres enfants.